De l'eau propre pour Madagascar

Notre projet de protection du climat à Madagascar

Eau potable propre

Seulement 5% de la population rurale de Madagascar a accès à l'eau potable - les autres tirent leur eau de puits ouverts, creusés à la main et surtout peu profonds. Cette eau est souvent contaminée, ce qui fait que la diarrhée devient une maladie mortelle, également
responsable du taux élevé de mortalité infantile. C'est pourquoi les gens font bouillir leur eau sur un feu ouvert.

Pour ce projet, une alimentation en eau simple et peu coûteuse avec des pompes solaires a été mise en place. L'eau des puits forés correctement et en profondeur est pompée dans des réservoirs d'eau de grande hauteur. Cela alimente les puits publics, les installations sanitaires et aussi l'irrigation des champs. Déjà 5 villages de 6 500 habitants sont raccordés à cette adduction d'eau. De cette façon, le projet permet d'économiser les émissions de CO2 qui se produisent inévitablement lors de l'ébullition. Mais surtout, il prévient des maladies qui ont depuis longtemps été vaincues ailleurs dans le monde - et il permet aux agriculteurs de cultiver leurs champs, de nourrir leur bétail et de se nourrir ainsi que leur famille.

Gold Standard
Vérification
Gold Standard Micro-Scale
Type de certificat
10 000
Volume annuel (t CO2)

Contribution aux Objectifs de Développement Durable de l'ONU (SDGs)

Éradication de la Pauvreté
Eau potable gratuite pour les familles et les agriculteurs, économies sur les bois de chauffage

Lutte contre la Faim
Irrigation des champs et approvisionnement en bétail

Bonne Santé et Bien-Être
L'eau potable propre réduit les maladies les plus courantes

Eau Propre et Assainissement
6 500 personnes reçoivent gratuitement de l'eau potable, de l'eau pour leurs champs, leur bétail et pour les installations sanitaires

Énergie Propre et Abordable
Le système d'eau est alimenté par l'énergie solaire

Lutte contre les Changements Climatiques 
Le projet permet d'économiser 10 000 tonnes de COpar an

Comment fonctionne la protection du climat avec la technologie pour l'eau potable?

Deux milliards de personnes dans le monde n'ont pas accès à l'eau potable. Beaucoup de familles se voient contraintes de faire bouillir l'eau sur un feu ouvert avec les moyens les plus simples. Cela a pour conséquence le rejet de CO2 et, selon chaque région, la déforestation de surfaces de plus en plus grandes. Ces émissions de CO2 peuvent être réduites en traitant l'eau chimiquement (par exemple avec du chlore) ou mécaniquement (avec des filtres à eau) ou encore en rendant accessible l'eau souterraine des puits.