Technologies utilisées pour nos projets de protection climatique

Comment fonctionne un projet de protection climatique avec...?

Tous nos projets de protection climatique permettent la réduction des émissions de CO2, mais chacun d'entre eux se base sur une technologie différente.

Biogaz

Dans les usines de biogaz, la biomasse se transforme par fermentation en biogaz dans des digesteurs hermétiques. La biomasse peut comporter des déchets organiques ainsi que les excréments de vaches ou d'autres animaux. Dans des pays comme l'Inde et le Vietnam, les familles utilisent le gaz provenant de petites usines de biogaz pour la cuisson au lieu du bois ou du charbon de bois.

Une réduction supplémentaire des gaz à effet de serre réside dans le fait que la biomasse utilisée ne se décompose pas à l’extérieur et ne dégage pas de méthane (CH4). Cette méthode est employé pour notre projet à Bagepalli, en Inde.

Biomasse

Les projets de biomasse génèrent de l'énergie à partir de biomasse renouvelable : provenant de déchets tels que les coquilles de noix de coco, la sciure de bois, les déchets de bois, les résidus de la transformation de la canne à sucre, le bambou ou le bois issu d'une culture durable. Pour ce faire, il n’est pas nécessaire de défricher des forêts ou de brûler des combustibles fossiles, ce qui permet de réduire les émissions de CO2.

Dans la plupart des cas, une réduction supplémentaire des gaz à effet de serre réside dans le fait que la biomasse utilisée ne se décompose pas à l’extérieur, ce qui signifie que cette dernière ne dégage pas de méthane (CH4). Notre projet de biomasse à Gangakhed illustre ce procédé.

Fours de cuisson propres 

De nombreuses familles vivant dans les régions les plus pauvres du monde cuisinent sur un feu ouvert, souvent dans des pièces fermées. L'efficacité énergétique est faible et de grandes quantités d'énergie sont gaspillées sans être mises à profit. Les fours de cuisson écologiques sont souvent de simples appareils en métal ou en argile, mais qui tirent un meilleur parti de l'énergie fournie. Ainsi ces fours permettent aux familles d'économiser du carburant et de réduire les émissions de CO2. Ces fours sont parfois utilisés dans les petites entreprises – par exemple dans ces régions du Pérou. 

Eau potable salubre

Deux milliards de personnes dans le monde n'ont pas accès à l'eau potable. Beaucoup de familles se voient contraintes de faire bouillir l'eau sur un feu ouvert avec les moyens les plus simples. Cela a pour conséquence le rejet de CO2 et, selon chaque région, la déforestation de surfaces de plus en plus grandes. Ces émissions de CO2 peuvent être réduites en traitant l'eau chimiquement (par exemple avec du chlore) ou mécaniquement (avec des filtres à eau) ou encore en rendant accessible l'eau souterraine des puits. Consultez notre projet d'eau potable à Madagascar

Énergie solaire

Comme l’énergie est produite à partir de cellules photovoltaïques sans recours aux combustibles fossiles, elle est considérée comme ne dégageant aucune émission. Le développement de la production des énergies renouvelables est essentiel pour limiter le réchauffement climatique et sécuriser l'approvisionnement énergétique à long terme.

La quantité d’émissions ainsi réduite dans un projet d’énergie photovoltaïque est calculée à l'aide de ce que l'on appelle la méthode de référence : quelle quantité de CO2 produirait la même quantité d'énergie avec le mix d'électricité habituel de la région ?
Notre projet en Namibie emploie cette technologie. 

Protection des forêts

Les forêts stockent du CO2, les forêts tropicales en stockent même beaucoup. Il existe trois méthodes de créer ou de maintenir des forêts comme réservoirs de CO2 pour les projets reconnus en matière de protection du climat :

  • le reboisement et la reforestation ;
  • la gestion durable des forêts : seule la quantité de bois pouvant repousser est récoltée ;
  • une incitation financière à protéger les forêts en tant que réserves de carbone (ce que l´on appelle REDD+).

 
Le promoteur du projet doit veiller à ce que les zones concernées ne soient pas à nouveau déboisées. Ce type de projet,
comme par exemple celui à April Sulamei en Papouasie-Nouvelle-Guinée, est très bénéfique pour la protection du climat. 


Hydroélectricité

Comme l'hydroélectricité est produite sans recours aux combustibles fossiles, elle est considérée comme ne dégageant aucune émission. Le développement de la production des énergies renouvelables est essentiel pour limiter le réchauffement climatique et sécuriser l'approvisionnement énergétique à long terme.

La quantité d’émissions ainsi réduite dans un projet de production d'hydroélectricité est calculée à l'aide de ce que l'on appelle la méthode de référence : quelle quantité de CO2 produirait la même quantité d'énergie avec le mix d'électricité habituel de la région ?
Consultez notre projet dans le parc national du Virunga au Congo RDC

Énergie éolienne

Comme l'énergie éolienne est produite sans recours aux combustibles fossiles, elle est considérée comme ne dégageant aucune émission. Le développement de la production des énergies renouvelables est essentiel pour limiter le réchauffement climatique et sécuriser l'approvisionnement énergétique à long terme.

La quantité d’émissions ainsi réduite dans un projet de production d'énergie éolienne est calculée à l'aide de ce que l'on appelle la méthode de référence : quelle quantité de CO2 produirait la même quantité d'énergie avec le mix d'électricité habituel de la région ?
Pour voir comment fonctionne ce procédé, allez voir notre projet situé à Aruba

Rendement énergétique

Pour ce type de projet, le calcul est simple: diminuer la consommation d'énergie permet de diminuer les émissions de CO2. Souvent, mais pas toujours, cela revient à réduire l'utilisation d'énergie fossile. Des projets peuvent également être mis en place pour améliorer le rendement énergétique des entreprises, par example en utilisant des fours en briqueterie ou en récupérant la chaleur des machines. Simultanément, les personnes en charge des projets de rendement énergétique opère souvent une transition vers les sources d'énergie renouvelable telles que la biomasse, afin de renforcer les processus de protection de l'environnement. 
D'ailleurs, nos projets de fours de cuisson font partie des projets de rendement énergétique. De par leurs nombreux bienfaits sociaux, ils ont pour nous une valeur particulière, et c'est pourquoi nous les avons placé ici dans une catégorie à part. 

Des océans sans plastique

L'océan stocke un quart du CO2 de l'atmosphère et même 93,4 % de la chaleur de l'effet de serre, ce qui en fait un frein majeur au changement climatique. Le réchauffement, la surpêche, les polluants et les déchets mettent en danger cette fonction d'équilibre essentielle. Plastic Bank empêche les déchets plastiques d´atteindre les océans et protège ainsi indirectement le climat. Par conséquent il n´existe pas de certificats pour les réductions d'émissions. ClimatePartner soutient Plastic Bank en combinaison avec un projet de protection du climat Gold Standard, un parc éolien aux Philippines. Avec chaque tonne de CO2 nous collectons 10 kg de déchets plastiques.